La page des glycophiles

La théorie

La réalité

Provocation ?     Pas si sûr...

 

Pour ceux qui ne réclament rien      et à qui l'on peut vendre du vent.

« Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est qu'elles pensent que des sardines seront jetées à la mer. »                       ERIC CANTONA

"On n'atteint pas le ciel d'un simple saut: et l'escalier pour l'atteindre est en construction."...

Peut-être certains essaieront-ils de décrocher la lune ?... mais....

«Quand le maître montre la lune, les imbéciles regardent le doigt»

LE club qui fait des différences entre ses adhérents !!!

Parce que je m'exprime, des administrateurs me stigmatisent, me "discriminent. Exemples:

  • 1ère discrimination: les gestionnaires ont choisi de favoriser le tout internet au détriment du journal trimestriel. Les non-internautes (vu la moyenne d'âge, il en reste), doivent attendre de recevoir le journal quand la majorité peut s'informer en temps réel. Quelle loi oblige à être relié impérativement au Net ? Motivation de l'époque -à cotisation identique-: "c'est préférable de servir 80% des adhérents internautes plutôt que les 20% qui ne le sont pas." Révoltant !
  • Depuis 10 ans, certains ont fait circuler une rumeur pour m'évincer de mes fonctions d'administratrice. La méthode, discutable, est telle qu'elle est relayée dans le PV de l'assemblée générale, ce qui implique que cette rumeur a été discutée (selon le terme juridique) "publiquement et en réunion", puis publiée, à travers le PV, dans le journal destiné aux 99.99% d'adhérents abonnés.
  • Lors de l'assemblée générale, "les adhérents qui confient leur pouvoir, recevront un lot "xxx"". Ce n'est pas le cas pour moi. Pourquoi ? Parce que c'est eux, parce que c'est moi.... mais encore: parce qu'il faut faire un envoi spécifique car j'ai choisi de ne pas m'abonner au journal et que le "xxx" est justement inséré dans ce trimestriel. Alors, oui, ça, quand il faut réfléchir, c'est TRES compliqué. L'autre solution consiste à me le remettre lors d'une rencontre en cours d'année. Oui mais :
    • Lors des rencontres de trocs, la consigne entre ces mêmes administrateurs, est de ne pas m'adresser la parole. Même pas la politesse d'un simple bonjour... lointain.
    • Mieux : il y a quelques mois, en guise d'accueil, M. le Président, pourtant garant de la communication, de la déontologie et du respect des statuts et qui dit "aimer tout le monde", m'a asséné un "ne nous les casse pas" en guise d'accueil, tandis qu'une aide, même pas adhérente, balançait le paquet réservé  à chaque participant dans ma direction.

Si en soi ce ne sont que des foutaises, chacun peut comprendre que depuis 10 ans, de telles réactions finissent par crisper. Faudrait-il que, depuis tout ce temps,  je digère ces bassesses répétées sans broncher ? Que je renonce à mon hobby ? C'est dire si ce monde est sucré...

Vous êtes "petits"... méprisants, méprisables et perfectibles. Un jour, avec l'avantage de vos technologies préférées, vos comportements larvés seront sur la toile en temps réel. En attendant, je conserve tout. Comme dit un spéculateur, "ça peut toujours servir".

Vous récoltez ce que vous semez: les adhérents lésés ou fatigués tournent les talons, n'assistent plus à l'AG, ne participent plus à la vie de ce club.

La base et les statuts de l'association "se rassembler, communiquer, échanger..." sont si éloignés de la réalité !

On nous rebat les oreilles de mises à jour en couleurs de fascicules regroupant des emballages de sucres français des années 50-60-70....

On voit bien que ce club, géré au gré du vent, sans stratégie ni pédagogie autre que ce que j'ai déjà dit et répété, s'étiole..... Il serait évidemment bienvenu que des jeunes et autre sang neuf rejoignent les rangs....

Encore faut-il les attirer.

 Et alors ????

Vous connaissez beaucoup de jeunes, de débutants qui ont pléthore d'emballages ou de sucres entiers anciens (avant 1980) ???

Des jeunes qui ne seraient pas découragés par des visuels alléchants, certes, mais pour la plupart inaccessibles pour eux 

Déjà les plus "matures", dont la collection est constituée,  ont du mal à en ajouter dans leurs collections, alors pour quelqu'un qui découvre la glycophilie, c'est un vrai mythe !

 

Allo.... La lune ?..... Ici la terre !

Il faut absolument mettre à jour, sans délais, les fameux "répertoires" d'emballages de sucres récents et les publier, si vous voulez que les rangs de votre association cessent de se clairsemer. Au moins, dans ceux là, les jeunes glycophiles isolés ont une petite chance de trouver "sucre à leur collection" ou dire "oh, mais ceux là, j'en ai"! D'ailleurs, je peux les aider à monter leur collection.

Cela ne sera parfois qu'une illusion parce que rien ne ressemble plus à un sucre ou un emballage ... qu'un autre sucre ou emballage semblable mais avec des différences....

Les périglycophiles le savent bien: reprenez les séries de fleurs Daddy par exemple où les glycophiles cherchaient 10 sujets pendant que les périglycophiles devaient rassembler des séries de 48 voire 72 papiers comportant chacun un petit n° sur une marge.

Et pour ceux qui ne sont pas encore partis, trouvez vous normal que les informations doivent se deviner comme si quand certains "savent", il leur parait automatique que l'information se diffuse sans qu'il n'y ait rien d'autre à faire ?

La télépathie désigne un hypothétique échange d'informations entre des personnes n'impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.

On savait déjà que le dosage des efforts désintéressés est une quasi-religion chez certains. INCOMPATIBLE !!!

L'information, c'est un travail au quotidien. La communication descendante suscite l'information montante. En ces de rétention, de blocage ou d'entraves, c'est connu, prouvé: il se crée des circuits parallèles et des refus "de priorité".

Je souris en pensant que maintenant que j'ai bien dénoncé ce qui ne va pas, notamment ce qui est barré dans cet article, beaucoup d'améliorations et d'ajustements ont été apportés.... 

Je fais erreur ou bien mes commentaires (que certains appellent des polémiques) ont fini par porter leurs fruits ?

  2019 Paris  
  2018 Lyon  
  2017 Paris  
  2016 Amiens (80)  
  2015 Paris  (avec mot de passe)
  2014 Saint Pryvé Saint Mesmin (45)  
  2013 Paris  
  2012 Taissy (51)  
  2011 Paris  
  2010 Le Mans (72) (avec mot de passe)
    Les années 2006 à 2010 (avec mot de passe)
  2009 Paris  
  2008 Poitiers (86)  
  2007 Paris  
  2006 Lyon (69)  

En dehors de ces périodes indispensables à la vie d'associations que sont les assemblées générales (ordinaire et occasionnellement  extra-ordinaire), lieux de discussions, de choix, d'orientations et de votes, les glycophiles ont des occasions de se retrouver en France ou à l'étranger.

En principe, il s'agit de rencontres sous l'égide du club.....

Parfois c'est une initiative privée, bienvenue si elle ne s'oppose pas aux principes établis.

Tranches de vie
    2012 à 2014
    2011
    2010

 

Un monde de "bisounours" ?

... Ah, au fait : depuis le temps que je disais que mon courrier ne se perd pas, certains pisse-vinaigre ont eu l'idée de m'imputer publiquement la réception de "trois gros cartons" (au-moins XXXL) envoyés en recommandé contre signature. Des accusations colportées  encore plus de 7 ans après (que j'en ai découvert le point de départ parce qu'avant ???), et où l'on m'a refusé le droit de réponse légal, puisqu'il y a eu une mention où il est impossible de ne pas me reconnaître dans le trimestriel de l'association. Entre-temps, une bonne âme m'a remis une copie des documents agités en public "valant preuve" -sans ma signature- qui m'ont renseigné sur ces ladreries.

Soyons sérieux ! Quel intérêt à kidnapper des colis postaux ("des gros": c'est ce qui a été dit)-qui auraient nécessité ma signature- quand je dois m'occuper de ceux-là ?

Alors ne vous étonnez pas que je rende coup pour coup aux attaques dont je suis l'objet. Trop facile de dire que c'est un problème "entre personnes", puisque tout administrateur est viré quand il a compris beaucoup de choses mais qu'il tarde trop à comprendre qu'il devient gênant ou qu'il n'est pas bienvenu dans la "coopérative".  (l'histoire s'est répétée).

Actuellement, la cooptation refait surface me rappelant ce livre qui commençait par ... "Cette famille s'entend bien: elle n'a pas hérité". J'espère qu'on aura malgré tout affaire à une once d'intelligence et de clarté.

Pour ce qui me concerne, tout est bien noté, bien rangé, nominativement.

Lorsque l'addition sera faite, ce sera juste  plus cher et je ne serai pas seule.

1993 ou 1994: Bourse toutes collections, à Toury (28).

En ce temps-là déjà, Robert exposait sa passion et représentait les glycophiles.

C'était l'une des premières rencontres pour laquelle j'ai été invitée.

Nous avons été longtemps un joyeux tout petit comité.

Fidèle à ce rendez-vous de fin d'automne toutes collections bien convivial, le stand des collectionneurs de sucres est bien intégré et s'y est très bien développé: de 3 puis 4 collectionneurs quand j'ai rejoint le groupe, la moyenne est de maintenant entre 20 - 25.

Habitués et nouveaux s'y retrouvent, représentant plusieurs régions.

La bourse    -    Le stand glycophile d'il y a déjà 25 ans    -    La généalogie du sucre

On étaient "jeunes" disait Robert !