Aux détours de la passion sucrée....

C'est bien connu : tout se collectionne.

 Autour de la (péri)glycophilie gravite un assortiment d'objets usuels dont certains sont très sympathiques. Au fur et à mesure que j'alimente cette rubrique, j'en arrive à penser que parmi vous, certains peuvent finir par douter que ma collection est liée à l'emballage de la portion individuelle de sucre.

 

Une fois que l'on a commencé à en garder quelques-uns, même par hasard,  c'est un peu compliqué de ne pas élargir la collection des objets qui se rapportent au sucre.

 

La thématique est vaste.  Quelques exemples :

Bien entendu, il ne s'agit que d'exemples pour illustrer la rubrique ...

Tout rechercher ?... Se spécialiser ?

Pour les passionnés, un jour ou l'autre, la question se pose(ra), à moins de pouvoir disposer de mètres carrés ou de volumes appréciables.... et aussi de beaucoup de temps !

Fête(s) du sucre, corso fleuri et.... char en sucre

Le sucre c'est aussi la fête.

Les glycophiles qui recherchent les occasions de se côtoyer, ont connu et participé à l'animation de la fête du sucre de Connantre (51) qui n'a plus eu au fil des ans qu'un rapport ténu avec le sucre  à tel point que les organisateurs ne voyaient pas l'intérêt de notre présence (!), de celle d'Aiserey (21) qui aurait pu périr avec la fermeture de la sucrerie mais a survécu quelques temps grâce à des glycophiles locaux et surtout la fête ou le festival du sucre chaque dernier samedi et dimanche  d'août, à Erstein (67), en Alsace.

 

Erstein vit à l'heure de son festival. C'est assez surprenant. Les vitrines des commerces se mettent dans l'ambiance et sont décorées au thème prévu pour le défilé avec bien entendu ici ou là.... du sucre, puisque sur place, il existe une sucrerie.

 

Pour les glycophiles, les échanges sucrés du samedi se prolongeaient autour des spécialités culinaires en soirée. Eventuellement les trocs reprennaient le dimanche matin pour ceux qui n'en avaient pas eu assez. L'ambiance festive de la ville, selon un thème, dure tout le week-end et se termine par le traditionnel défilé de chars fleuris le dimanche après-midi. Généralement, ce cortège se clôt par un char entièrement en sucre. A titre d'exemple, voici en vidéo, le défilé du corso de 2009 (cliquez).

Grâce à un ami (que je remercie ici), je peux vous montrer un exemple de char fleuri de ce défilé et surtout, plus en détail, le char en sucre 2009 dont "l'assemblage" est réalisé à l'aide de blanc d'oeuf. (N'hésitez pas à regarder en "plein écran" en cliquant sur le petit rectangle avec la flèche en bas de l'image). Sur les 2 derniers clichés, les morceaux de sucre apparaissent nettement. Imaginez et mesurez l'ampleur du travail réalisé !....

Pour information, je n'ai JAMAIS connu le défilé de la fête alsacienne sous la pluie. Heureusement !!!

 

 De 1991 à 1997, je suis allée à cette fête du sucre chaque été sans interruption.

Je n'ai pas oublié  l'annonce du décès de Lady Diana: les "mordus" encore affairés aux échanges le dimanche matin étaient pétrifiés.

En 2005, pour la première et unique fois, le défilé a eu lieu en nocturne.

Ici : le char en sucre sur le thème de cette année là.