.... Merci ! ... Et le ciel vous sourit...
.... Merci ! ... Et le ciel vous sourit...

Qui donc remercier en premier ?

 

Je ne pouvais pas passer à côté ! « Dame Cigogne » m’a déposée à proximité de champs de betteraves sucrières. Industrie locale oblige, rythmée par les périodes de "campagne",  j’ai côtoyé des « broyeurs » de betteraves, des fabricants de poudre plus ou moins blanche, des « mouleurs » de petits cubes aux dimensions variées jusque dans la famille, premier maillon de la chaîne de contamination mais piètre approvisionneur ensuite.  Enfin, merci quand même ! C'est dire si j'ai commencé tôt mon éducation sur l'industrie sucrière.

 

Mon dévouement de fillette turbulente, du haut de mes 10 ans, pour le déballage des sucres à l’heure du petit noir en famille, poison régional qui tiédissait toujours  sur le bord de la cuisinière dans la belle cafetière émaillée, chez les grands-mères n’a eu de conséquences qu’aux portes de l’âge adulte. En clinique d’abord, (un comble !) où j’ai réactivé le virus et kidnappé tous les « oiseaux exotiques » qui décoraient les sucres sur le plateau de mon petit déjeuner, faute d’autre distraction.

 Ensuite, lorsqu'un collègue a voulu me débarrasser de l’emballage d’un sucre patiemment déballé à l’heure du thé, avouant finalement être glycophile...

...Tiens, donc ! Un autre contaminé !… Et même plusieurs car j’ai découvert, grâce à lui qu'une association existait (et qu'il en était membre depuis longtemps, le cachotier !).  Merci J-J.D... Et si quand j'ai réuni la série des "oiseaux exotiques", j'étais heureuse de l'avoir complète, ce n'est que par la suite, avec l'aide et les conseils de glycophiles plus expérimentés, que j'ai appris à regarder les détails autour de l'image principale, puisqu'il existe plus de 4 séries différentes avec une image centrale identique !...

A partir de là, quelle aventure !  Que de travail, de temps consacrés à cette collection, sans parler de l'espace nécessaire.

Maintenant, qui remercier encore ?    

Mes bienfaiteurs, bien sûr !

Ceux des 10 premières années ont eu un impact différent car je découvrais tout.

Depuis, je voue aussi une grande reconnaissance à tous ceux qui ont suivi et m'ont aidée.

Sans eux, je n'aurai pas évolué aussi vite.

Bon sens, tout simplement
Comme on dit : "Si tous les gars du monde voulaient se donner la main...". Ce diaporama reflète ce que j'ai connu en arrivant dans l'association. J'espère retrouver un jour l'atmosphère initiale, d'entraide et de bonne humeur, exempte de cette soif de domination et de pouvoir qui pourrit tout.
Bon Sens de l'Oie.pps
Présentation Microsoft Power Point 1.8 MB
Vielen Dank AUDI  !!
Vielen Dank AUDI !!

Depuis 2009, chaque semaine précédent le week-end des célèbres 24 heures du Mans auto, je suis professionnellement 4 ou 5 jours sur le circuit pour divers contrôles effectués souvent là où une minorité de visiteurs accèdera. C'est aussi l'occasion, après le travail, de trouver quelques pièces supplémentaires, souvent étrangères, pour ma collection (les stands français se contentent trop souvent de la marque du grossiste local). Voilà la plus intéressante de 2011, reconduite depuis.

......  j'allais oublier !!.....

..... de remercier "l'auteur de mes jours" qui m'a dit 2 choses :

  • "Je t'ai dressée comme on élève un chien. Pour être sûr d'avoir un résultat" (Maintenant, on dit "éduquer un chien" et la loi lui attribue des émotions et des sentiments).
  • "Quand je rentre du travail, je ne veux pas te voir. Je ne peux pas te supporter".

Celui aussi qui, me corrigeant, "préférait" que je ne parte pas pleurer dans mon coin sans dire "Merci Papa". Voilà qui explique bien des choses. J'atténue simplement en pensant que "ne pas savoir faire", c'est aussi reproduire le vécu d'une enfance d'une autre époque.

....et aussi,  de "remercier" la personne qui m'a demandé, il y a quelques années déjà, ce que je FERAI ("après"...) de ma collection ? J'ai pris d'un seul coup quelques dizaines d'années et cru avoir déjà un pied dans l'au-delà.... Les critères du devenir de cette collection figurent dans... mon testament (avec des clauses bien précises pour les exclus). Content(e) ???